Jeudi 13 mars : 8 H 30, arrivée de l'équipe de tournage. Comme d'habitude, ils sont très très sympas. On commence par prendre un café et ils m'expliquent comment ça va se passer. Visite de la maison en détails.. Mine de rien, on tourne pendant une heure environ pour garder une minute au montage. Ensuite, vers 10 H 00 on part faire les courses. Plusieurs prises, et retour à 12 H 00. Ensuite interview, déjeuner de l'équipe de tournage... et à 14 H 20 on commence les préparatifs.

A partir de cet instant tout ce que je vais faire va être filmé. J'avais calculé mes temps de préparation et globalement j'étais "large". Le problème est que l'on refait certaines prises, il y a les interviews et j'ai du mal à avancer comme tous les candidats. Je comprends pourquoi ils sont toujours "justes" en temps. Je fais comme tous les autres (ou presque, Rémy visiblement a été plus rapide), je dois mettre la surmultipliée. Je lance mon veau et j'attaque directement ma décoration de table. Comme je le dis dans l'émission j'ai acheté un superbe tissu rouge à 1 euro le mètre sur mon marché, je l'ai cousu dans le centre et pour cacher la vilaine couture j'ai mis la surnappe que ma fille avait faite pour une de ses soirées.... Les assiettes rouges carrées : ah ce hasard magique, cela faisait très longtemps que je voulais en acheter et un mois avant l'émission dans une grande surface j'en trouve un paquet en solde : 0.60 euro la grande et 0.30 euro la petite....  je ne savais pas qu'elles allaient me servir si peu de temps après. Il n'y a pas de hasard, parait-il..... les verres sont des verres ballons tout simples et j'inscris le nom du personnage du film choisi pour chacun de mes invités..... Petit clin d'oeil amusant. Et le montage me direz-vous ? Comment ai-je eu les photos des candidats ? En fait ce que vous n'avez pas vu sur le montage de lundi soir c'est que moi aussi lundi soir  j'avais mon appareil photo... Quand j'ai pris Guillaume, il m'a lancé "moi je prends une pose de méchant car j'aime ça"....  Sur Gladiator il allait être parfait, ça m'a fait rire.

Je cherchais des serviettes grises.. En allant sur mon marché (je suis folle des marchés et j'y achète tous mes vêtements, une fois de plus : SYSTEME D). Bref,  j'ai trouvé des taies d'oreiller grises à rayures : quoi de mieux pour la vache et le prisonnier, j'ai taillé dans les taies d'oreiller à 1 euro pour en faire 3 serviettes.

Mais je continue sur ma déco. J'ai aussi mis le tapis rouge. Ce tapis rouge à une histoire, du reste pour preuve, vous pourrez le voir plus loin sur mon blog dans "anniversaire". Et oui l'anniversaire de ma mère : 76 ans..... Ma mère m'a dit  "tiens comme tu fais des soirées, je ne jette pas mon tapis rouge, je te le donne, il pourra te servir un jour"..... Je vous l'ai déjà dit il n'y a vraiment pas de hasard....

J'ai fini mes préparatifs, enfilé rapidement ma robe et j'ai attendu le grand moment. A partir du moment où j'ai ouvert la porte, il n'y avait plus dans ma tête de caméras, d'équipe de tournage, j'étais en train de recevoir mes amis...
Ah oui je veux répondre à une question posée sur le Forum pour le coulis de framboises. En fait le choix du menu a été compliqué... Quand j'ai su que j'étais sélectionnée il a fallu trouver le menu. Plan ORSEC avec mes enfants : qu'allais-je bien faire ? Nous sommes passés par la crèpe au saumon : oui bon mais dans l'assiette  : BOF, je n'avais pas d'idée et mon fils (22 ans) me lance "et si tu faisais un tartare de chèvre avec un coulis de framboise ? Je mange toujours ça dans un restaurant sympa sur Paris, tout le monde aime le chèvre" Un tartare de chèvre, quelle excellente idée, mais comment fait-on ? Je cours sur internet et ne trouve rien qui me convienne. J-10, ils mangeront tous les soirs du tartare de chèvre et je vais tous les soirs faire des essais pour essayer de trouver ce qu'il y avait dans ce fameux tartare : les tomates, non, pas bonne l'idée, ça dégouline de mon cercle, (cercle fait maison), concombres, pas bonne idée, ça dégouline encore, bref, on mettra donc des courgettes, carottes, échalottes, herbes, huile d'olive, sel, poivre, et surtout il faut PRESSER (je n'ai trouvé que dans un sopalin car je ne sais pas pourquoi mais dans un linge ça me paraît moins propre), sinon ça  dégouline, même si la méthode est surpenante... lol

Le dimanche, veille de la semaine de tournage, n'y tenant plus, j'appelle le restaurant pour réserver une table et goûter enfin ce tartare de chèvre et le charmant jeune homme me répond "désolé le tartare n'est plus à la carte".... Il a entendu un cri de douleur, il n'a toujours pas compris pourquoi.....




Retour à l'accueil