Lundi 10 mars : 14 H 00, lecture du menu..... Chouette............ menu créole.... je me fais mon cinéma : cela sera sympa, un ou une créole ayant le sens de l'accueil, chaleureux(se) est en train de trimer pour nous recevoir. J'ai une pensée pour lui ou elle.

Lundi 10 mars - 17 H 30  je ne sais pas si vous vous souvenez mais il faisait un temps de chien : vent, pluie, bref, l'horreur. Je dois prendre une moto taxi qui vient me chercher à la maison pour arriver à l'heure au RV (payée par la Prod, quand même).... Mes trois grands enfants sont là pliés de rire à me voir partir dans cette énorme combinaison qui me fait ressembler à une cosmonaute.... La moto est un monstre, genre bateau... Prise de photo, pour garder un souvenir impérissable. Attention, la dernière fois que je suis montée sur une moto j'avais 18 ans, oui je sais, ça fait quelques petites années..... Nous voilà partis....
Aie aie aie les périphs avec des rafales de vent, sous la pluie, beaucoup de monde : on se glisse entre deux camions, c'est bizarre ce réflexe absurde qu'on a à remonter les épaules, comme si on passait mieux entre les deux camions... Mais je suis hors sujet, je sais...

Bref, j'arrive, je rencontre l'équipe de tournage. J'attends, j'attends encore... On m'arme d'un micro (minuscule), et finalement j'entre dans l'immeuble. .... J'entre chez Peggy et je me dis  "ma fille, tu l'as voulu, tu l'as eu".... Forcément impossible de revenir en arrière. Pourquoi d'ailleurs puisque l'idée de passer une semaine avec des parfaits inconnus est amusante. A remarquer l'expression "Parfaits inconnus", ils seront peut-être parfaits.....

Cela faisait des jours que je me demandais quelle  tête auraient ces candidats et j'allais le savoir. J'espérais de la convivialité, avec Peggy, j'allais en avoir. Je ne m'étais pas trompée, l'ambiance a tout de suite été très sympa. Peggy était trop mignonne avec son costume, ça m'a plu. Calme, douce, aucun signe de panique...C'est  tellement dur de passer la première, rien que pour ça, elle méritait  de bonnes notes. Les autres candidats : Guillaume, des points communs  : l'improvisation théâtre, organiser des soirées pour des amis, et  rire pour pas grand chose parfois.... Bernard nous parle beaucoup de ses enfants, de sa famille, je le remarque tout de suite et cela ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde...  Rémy est un peu plus discret mais trop "tigen" comme diraient mes enfants. La semaine commence  bien, pourvu que ça dure...

Ce mardi 11 mars, dîner chez Bernard. Ah Bernard..... Deuxième soir, forcément, je maîtrise un peu mieux mon "sujet"... je les connais tous, ils sont sympas.... ça va mieux. J'arrive en premier : ambiance Marrakech... Très très joli. J'arrive avec mon grand sac avec mes trois cadeaux. Forcément je ne sais pas chez qui je vais ce soir donc j'ai un T-Shirt "Super Papa" que j'ai acheté sur le marché le matin même (un grand hasard, en voyant le T-Shirt à 2 euros je pense à Bernard, cela sera son cadeau), il y a les deux autres cadeaux dans mon sac et en fonction de la personne qui ouvre je pioche la petite bricole.... Je ne veux pas mettre cher dans cette bricole par principe..... Nous avons 100 euros pour tout et  je ne veux absolument  pas dépasser cette somme pour l'ensemble (bricoles, dîner, déco...). C'est plus juste à mon sens.

Bref, notre Bernard s'est décarcassé pour faire une superbe déco.  C'est finalement très très difficile d'avoir un rendu sur l'écran. Je n'ai pas retrouvé ce soir sur l'écran la magie que j'ai ressentie en entrant chez Bernard.  Il a chaud Bernard et nous sommes bien rouges nous aussi. Il faut savoir qu'il y a des projecteurs énormes un peu partout dans le salon qui nous donnent l'impression d'être dans une cocotte minute.... Nous devons ouvrir les fenêtres tous les soirs (aie aie coup de vent, l'oranger de Peggy s'en souvient encore)... C'est pour ça aussi que quasiment tous les soirs, les plombs sautent.
Bref, la soirée a été très très agréable, son mime touchant, il a fait son dîner avec le coeur comme il aime le dire. Bref, demain, nous serons chez Rémy......  Vous avez dit cuisine moléculaire ?
A demain.
Martine

Retour à l'accueil